2 janvier 2019 immobilier

Comment réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier ?

Aimerez-vous avoir un revenu complémentaire ? Des revenus immédiats ? Ou encore des revenus à terme ? L’immobilier constitue une véritable solution d’investissement aujourd’hui, ceci grâce à un mécanisme de défiscalisation. De ce fait, des options légales existent pour permettre de réduire le montant des impôts ou bien celui des revenus imposables.

immobilier

Quel est le mécanisme de fonctionnement de la défiscalisation immobilière ?

Les avantages fiscaux sont fonction de la nature de votre investissement (sur le marché du neuf ou de l’ancien, dans un quartier historique et protégé, dans les territoires ultramarins, etc.). En effet, les lois de défiscalisation s’appliquent à des catégories spécifiques de biens immobiliers. Les différents instruments de défiscalisation immobilière pour réduire ses impôts permettent d’obtenir plusieurs types d’avantages financiers. D’une part, une réduction d’impôt vous est accordée en contrepartie de votre investissement immobilier, dont le montant et la durée sont définis par la mise en location (loi Pinel) ou par le montant investi (loi Malraux).

  • La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation immobilière, prévu pour relancer le secteur de la construction en faisant appel aux contribuables. Elle autorise une remise d’impôt allant jusqu’à 21 % pour permettre aux investisseurs d’acheter pour ensuite louer le bien immobilier acheté. Cette location peut varier entre 6 et 9 ans avec la possibilité de prorogation jusqu’à 12 ans. Un taux de défiscalisation est appliqué sur le prix de l’appartement acheté à chaque durée de location. L’investisseur a la possibilité de réaliser jusqu’à deux investissements par an avec cette loi à condition que, cumulés, les coûts de revient ne dépassent pas le plafond autorisé c’est-à-dire 300 000 €.
  • Quant à la loi Malraux, elle permet aux investisseurs de logements anciens de bénéficier de certains avantages à condition de respecter de strictes règles imposées. Certains logements classés Monuments Historiques ou inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH) peuvent également permettre à leurs propriétaires de réduire leur impôt, grâce à la loi Monuments Historiques.

D’autre part, quelques dispositifs de défiscalisation facilitent l’investissement, grâce à la récupération de la TVA ou au remboursement de certains frais d’acquisition lors de l’achat de votre bien immobilier. Cependant, pour limiter sa pression fiscale, un bailleur n’est pas contraint d’opter pour une loi de défiscalisation particulière. Il peut bénéficier d’un dispositif de droit commun appelé déficit foncier.

Quelques avantages de la défiscalisation immobilière

immobilier

Lorsque vous faites le choix de l’investissement immobilier, vous prenez le pari d’enrichir votre patrimoine et d’assurer le futur, grâce aux revenus complémentaires issus de la mise en location de votre bien. Il vous permet notamment de :

  • Préparer votre retraite ;
  • Protéger votre famille et vos proches ;
  • Faciliter la transmission de votre patrimoine ;
  • Réduire le montant de vos impôts (impôt sur le revenu, ISF) ;
  • Bénéficier de revenus complémentaires.

Investir en immobilier locatif peut vous permettre d’atteindre ces différents objectifs, sur le moyen ou le long terme, à condition d’opter pour le montage juridique et fiscal adéquat. De ce fait, il est recommandé de recourir au service d’un conseiller financier pour vous aider à sélectionner les supports d’investissement adaptés à votre situation patrimoniale. Vous vous constituez ainsi un patrimoine durable et sécurisé, tout en bénéficiant de certains avantages fiscaux. De plus, les établissements financiers peuvent contribuer eux aussi au financement de votre investissement immobilier. Ils vous offrent de nombreuses garanties, à travers la souscription d’une assurance spécifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *